Nous n'avons pas choisi la langue française ("nous" en tant que français-francophones). D'autres, étrangers, ont fait ce choix en venant vivre en France. S'immerger dans une langue étrangère, ce n'est pas seulement se confronter à un nouveau lexique, une nouvelle syntaxe : c'est aussi s'ouvrir à un autre état d'esprit, un autre mode de pensée. Nancy Huston, d'origine canadienne (anglophone) et Maria Maïlat, d'origine roumaine, sont deux écrivains étrangers qui, exilées en France, ont adopté la langue française comme langue d'écriture. Leurs questionnements singuliers autour des notions d'identité et de langue se mêlent aux réactions de jeunes étudiantes étrangères visitant une grande exposition sur la langue française : l'exposition "Tu parles !? Le français dans tous ses états". Se révèlent alors avec évidence l'infinie richesse de ceux qui portent en eux plusieurs langues.

En cours de chargement ...

On en parle dans nos actualités