Fatima Sissani filme sa mère afin d'évoquer la question de l'immigration à travers la langue, ultime bagage que des milliers d’émigrants kabyles ont emporté avec eux pour se construire un ailleurs qui ne soit pas que l’exil. Un très beau portrait qui nous emmène à la découverte d'un peuple d'orateurs et se révèle une ode aux racines maternelles.

En cours de chargement ...

On en parle dans nos actualités