Tous les jours, Ismail quitte le camp de réfugiés de Shuafat à Jérusalem pour travailler comme éboueur dans une ville israélienne qui a été construite sur les ruines de son village ancestral. Pour filmer, je fais des allers - retours entre Tel Aviv et Jérusalem. L'amitié qui grandit entre nous nous permet de repenser l'espace qui nous sépare.


En cours de chargement ...